Monsieur D - Benoit Perroud
Éditions Gargantua
48 pages couleurs - 16X24 cm
9,90 euro - Tout public


                   IMG_0306

IMG_0311


IMG_0315


IMG_0312

 

Monsieur D

Ca y est, je l'ai reçu. Ce fameux livre dont j'attends depuis si longtemps sa parution. Je suis très content du résultat en dépit de ma surprise quand j'ai découvert le format qui était initialement prévu dans une petite collection. Du coup, la mise en page a bougé, les illustrations en doubles pages éclatent et laissent place à d'autres pages de BD plus épurées. Le papier est beau. Les couleurs fidèles à ce que je prévoyais. Le blanc. Ma volonté première en matière de composition graphique a été de laisser une grande place au blanc. Un blanc omniprésent, parfois aveuglant, envahissant, solarisant. Peut-être comme durant le centième de seconde qui a suivi le big bang et envahit l'univers: le sujet du livre, l'origine de la création du monde. Vaste sujet, non?

Ce livre est très important pour moi. Sa gestation a été longue et a été jalonnée de nombreuses épreuves à surmonter dans ma vie privée. Des questionnements de fond sur le sens de la vie qui m'ont amené à m'en poser un seul: comment juger la Grande Création de Dieu?

Ce livre n'est pas un pamphlet pour ou contre la religion, ni sur l'existence de Dieu. Depuis l'évolution de la science (et surtout jusqu'à la découverte récente du boson de Higgs), la thèse du créationnisme est devenue d'une obsolescence qui en a laissé rêveur plus d'un. Il se trouve que je suis très rêveur. J'aime raconter des histoires et celle de la genèse m'est apparue soudain très intéressante. Pourquoi ne pas la revisiter?

Avec un ami dessinateur, j'ai de nombreuses discussions autour de la conception de scénarios. Il me dit souvent : il faut avoir en tête clairement un message à faire passer! La recette miracle pour faire un bon livre? Je n'en suis plus sûr du tout. Quel est le message que j'ai voulu faire passer dans ce livre? Aujourd'hui encore je me questionne. Ce que je connais par contre, c'est ce que j'ai envie de dire à mes futurs lecteurs : imaginons ensemble. Imaginons ensemble la création du monde. Et si Dieu n'était pas le barbu à tunique blanche, perché sur son nuage que tout le monde connaît? Que se passerait-il, si, par inadvertance ou hasard, il créait la mer, la voûte céleste, les poissons ou les oiseaux? Que se passerait-il si le Grand Créateur était aussi maladroit, craintif ou fainéant que n'importe quel être humain? Peut-être est-ce ici un aveu de réponse à un éventuel message de mon livre : Et si Dieu était aussi humain qu'un humain?

Il y a bien sûr dans les dernières pages de ce livre un parti pris assez pessimiste sur la finalité de ce monde (un jardin d'Eden pas franchement paradisiaque, une pomme qui rappelle à tous des souvenirs enfouis de catéchisme et de morale). Je crois que cette fin correspond surtout à un état d'esprit dans lequel j'étais plongé durant une période mystérieuse de ma vie. Avec ce livre, je compte bien tourner la page.

 

Monsieur D est un livre qui s'adresse à un public large puisqu'il y a plusieurs niveaux de lecture. Il y a des références qui sont forcément adultes (la Génèse) mais il y a aussi cette histoire simple et poétique que chaque enfant peut s'approprier.